Épidémiologie sociale des guerres contemporaines

Journées de réflexion organisées par la Chaire anthropologie et Santé mondiale, Collège d’études mondiales, FMSH, Paris.

17, 18 & 19 décembre 2012

Présentation
nike air jordan v retro
La Chaire interdisciplinaire Anthropologie et Santé mondiale organise, avec le soutien du ministère des Affaires étrangères et européennes, un atelier sur « l’épidémiologie sociale des guerres contemporaines » (« Social epidemiology of contemporary wars »), les 17, 18 & 19 décembre 2012 à Paris.
air jordan sandals
Cette réunion restreinte se donne pour objectif de discuter les conséquences sanitaires et épidémiologiques des nouvelles guerres menées en zone urbaine, où les forces et armements « conventionnels » confrontent des éléments hostiles, souvent impossibles à distinguer des civils dans des villes fortement peuplées, et qui sont équipés d’armes improvisées.
nike air jordan v retro
Des travaux préliminaires, encore non publiés, suggèrent que nous sommes devant des phénomènes et des processus socio-pathologiques dont nous n’avons pas encore mesuré l’ampleur, autant chez les civils que les militaires. Quelques hypothèses de départ serviront à structurer la réflexion :

  1. Ces guerres sont menées dans des conditions inédites sur le plan géographique (théâtres urbains), social (instrumentalisation et trans-nationalisation des clivages ethniques et religieux), techno-médiatique (réseaux sociaux, téléphones portables, utilisation de vidéos ‘sauvages’), et politiques (réseaux trans-nationaux, « privatisation » i.e. milices privées), et donc conduiraient à des innovations militaires (tactiques, armes etc.) avec en conséquence
  2. L’apparition de pathologies spécifiques peu connues, tant sur le plan neuro-psychiatrique (syndromes post-traumatiques tardifs, multiformes etc.) que physique (réadaptation après amputations etc.)
  3. Le contexte de ces conflits (milieux urbains, armes improvisées, implication des populations civiles) entraîne une convergence entre l’épidémiologie (type et distribution de pathologies) militaire et civile : les même types de pathologies se trouvent parmi les militaires et parmi les civils
  4. Les effets sanitaires et sociaux à long terme sont encore peu compris

Cet atelier exploratoire  réunira chercheurs, médecins, anthropologues ayant réussi à travailler sur ces terrains difficiles d’accès afin d’échanger sur des observations et travaux préliminaires et identifier ainsi d’éventuelles pistes de recherche, des perspectives de collaboration, et de possibilités de dissémination de résultats et de publication. Les deux premières journées – lundi et mardi 17 et 18 décembre – seront consacrées à ces discussions.
oakley sunglasses usa
Participeront à ces journées de réflexion Alexander B. Edmonds, Kenneth Mac Leish et Zoe Wool, anthropologues enquêtant sur les vétérans des guerres d’Iraq et d’Afghanistan aux USA ; Omar Al-Dewachi, médecin-anthropologue iraquien et Ghassan Abu-Sitta, chirurgien palestinien travaillant au Liban avec les victimes du conflit iraquien et, de plus en plus, du conflit syrien. Seront également présents des chercheurs chevronnés travaillant sur les conséquences de ces guerres : Catherine Lutz, anthropologue américaine, instigatrice du « Cost of War Project », Rita Giacaman, fondatrice de l’École de Santé communautaire de Birzeit en Palestine spécialisée dans l’analyse des impacts du conflit israélo-palestinien et Derek Gregory, géographe canadien mondialement reconnu pour ses analyses géographiques des nouvelles guerres.

Une table ronde publique est proposée le mardi 18 décembre de 18h30 à 19h30 pour présenter une synthèse des travaux de l’atelier. La présentation sera suivie d’un cocktail dînatoire.

Programme

Lundi 17 décembre 2012 (chercheurs invités)

Séminaire ambulant avec discussion de textes

Mardi 18 décembre 2012 (ateliers sur invitation seulement) :

10h-12h : Salle Alphonse Dupront, 10 rue Monsieur-le-Prince :

Atelier bibliographique : mise en commun des références bibliographiques, présentation du livre de Graham Stephen, Cities Under Siege (2011) (traduction française : Villes sous contrôle, La Découverte, 2012).

12h-14h : déjeuner (restaurant à confirmer)

14h-18h : Salle de réunion, Maison Suger, 16-18 rue Suger

Atelier de recherche :

free oakley sunglasses

  • présentation des participants
  • partage des expériences et des travaux en cours
  • identification des points de convergence, questions de recherche émergentes, pistes à poursuivre
  • prochaines étapes : collaboration de recherche, publication commune, etc.

18h30-19h30 :  Table-ronde ouverte au public : présentation des résultats de l’atelier. (Maison Suger, 16-18 rue Suger, 75006) suivie d’un cocktail sur place.

Mercredi 19 décembre 2012 :

10h-13h : Salle de réunion, Maison Suger, 16-18 rue Suger
gascan oakley sunglasses
Travaux de groupe
replica oakley sunglasses

Fanny Chabrol


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.